les avenants (tenses 2-3)

Présentation Descriptif Photos/vidéos Fiche technique

Pièce chorégraphique pour trois interprètes, composée dans une tension entre la figure unique et le jeu du duo.
Deux formes, solo et duo, se chevauchent, se croisent, se commentent entre elles, composant dans la durée, une seule oeuvre.

Le solo se développe autour d'un temps de référence qui est le Passé Composé (Past Perfect).

Un temps qui a comme caractéristique d'appartenir à quelque chose qui a déjà eu lieu, en quelque sorte un temps où des constats, des vécus et des multiples renvois ont place à l'expression.
Pour élaborer davantage un registre referant à l'évocation et à certains conditionnements de la société actuelle et plus précisément à des idéologies de la culture de masse moderne, le mythe aujourd'hui sous ses multiples facettes, est un referant clé. Ce caméléon absorbe une infinité de signes de comportements massifs dont l'homme piégé devient le principal acteur.

Un rôle de composition, une figure d'une part fictionnelle et d'autre part en référence à l'évocation d'un patrimoine collectif, du mythe, du passé.
Un personnage se construit d'éléments revisités, manipulés.
Une puissance représentative qui travaille sur le détournement des possibilités et des limites physiques.
Une lecture variable sur un plan interprétatif et formel.
Une sorte de parcours, de trajectoire qui naviguerait entre une dimension symbolique, onirique, laissant place à une forme plus distanciée, abstraite.

Le duo, un espace de jeu occupé par deux figures, un homme et une femme.
Au départ, une nature de présence initiale.
Une exploration, une redécouverte physique, intime... une mise à nu de soi et de l'autre, par l'autre.
La quête commune d'un avenir est régie par des variations fragmentaires, épisodiques.
Plusieurs déclinaisons d'une relation, plusieurs angles de vue questionnent le regard du même objet.

Comment revisiter sur un plan temporel, physique, relationnel et chorégraphique, cette présence initiale, la vision variable du temps en devenir, cette résonance du possible.

Interrogeant ce temps qui passe, la place de l'individu, résulte instable.
La notion d'une adaptabilité devient une fonction centrale, elle permet une genèse inattendue de gestes, d'actes, de conséquences qui se confrontent entre eux.

En quittant la représentation linéaire, d'un temps uniforme, continu, l'espace qui s'habite devient un plateau mouvant.
Les contractions et les dilatations de cet espacement temporel interrogent la notion du passé / avenir.

La pièce dans son ensemble, cherche à révéler la dramaturgie des corps en relation à l'environnement changeant.
L'élément fédérateur, « le temps », dans sa spécificité, interroge et modèle la forme chorégraphique, dans sa pluralité esthétique.

« Tenses » (en anglais, « temps » au sens grammatical) est un projet de création en trois volets distincts, qui ont pour élément commun, l'investigation autour de notions temporelles particulières;
«  Airports (Tenses 1) », premier volet de cette recherche chorégraphique, a comme temps de référence le présent continu, un temps qui définit une action en cours. En associant ce « temps » à un espace de référence, celui des aéroports, cette pièce interroge à travers les corps des questions d'identité et du rapport à l'autre.
La pièce « Les Avenants » est le deuxième et troisième volet réunis du projet Tenses.